Enceintes, toutes concernées par les risques veineux !

Publié le : 23/08/2016

Absolument toutes les femmes enceintes -du premier jour de leur grossesse et au-delà de leur accouchement- peuvent être sujettes à la thrombose veineuse profonde, à la phlébite et l’insuffisance veineuse qui cause des varices, 2 pathologies distinctes, mais liées.

• La Thrombose et phlébite, des maladies trop méconnues

En France, la thrombose veineuse est l’une des principales pathologies de la grossesse et du post-partum. Elle est la seconde cause directe de mortalité maternelle(1) après les hémorragies.

CAUSE DIRECTE DE MORTALITé MATERNELLE EN FRANCE(1)

La thrombose veineuse profonde ou phlébite touche environ 1,8 femmes enceintes sur 1000(1). Et malheureusement, elle est la seule maladie touchant les femmes enceintes à ne pas avoir diminué en 10 ans. Pire, elle progresse. En cause ? Son diagnostic compliqué, car les symptômes sont masqués par ceux de l’insuffisance veineuse.

Les femmes enceintes ont plus de risques de thrombose veineuse profonde que les autres et ce risque démarre avec la grossesse et persiste jusqu’à 12 semaines après l’accouchement(1).

Le risque de thrombose veineuse profonde est 3 fois plus élevé en cas de césarienne qu’en cas d’accouchement par voie basse(2). Alors, à cette période et plus que jamais, n’oubliez pas de porter de la compression médicale, comme un collant de grossesse.

• L’insuffisance veineuse, une pathologie fréquente durant la grossesse

3 femmes enceintes sur 4 ont un reflux de sang anormal dans les deux jambes(3). Et quand on sait que 6 femmes sur 10 voient leurs premières varices apparaître pendant leur grossesse(4) et que leur fréquence augmente avec le nombre de grossesse, il est essentiel de porter une attention particulière à vos jambes et même quelques mois après l’accouchement…

Le risque augmente à partir du 3ème trimestre de votre grossesse lorsque votre utérus compresse les veines de votre bassin, ce n’est donc pas le moment d’abandonner votre traitement !

Vous espériez peut-être qu’après votre accouchement l’insuffisance veineuse soit un lointain souvenir… Eh non ! La dysfonction veineuse persiste généralement plusieurs semaines après l'accouchement. Mais pas de panique, une amélioration se produit en général au bout de 3 mois(1).

• Quels sont les facteurs qui augmentent le risque veineux ?

Enceinte, le risque veineux est augmenté sous l’effet des hormones. Et dans certaines situations, il est encore plus important :
- vous avez déjà eu une thrombose ou une maladie provoquant des caillots (thrombophilie),
- vous avez plus de 35 ans,
- vous êtes en surpoids ou obèse,
- vous bougez peu ou travaillez assis,
- vous êtes fumeuse,
- vous avez des antécédents veineux.

(1) Olié V et al. Maladie veineuse thromboembolique pendant la grossesse et le post-partum, France, 2009-2014. www.invs.sante.fr/beh/2016/7-8/2016_7-8_6.html.

(2) CNGOF - Recommandations pour la pratique clinique. Post-partum. Décembre 2015.

(3) Engelhorn CA1, Cassou MF, Engelhorn AL, Salles-Cunha SX. Does the number of pregnancies affect patterns of great saphenous vein reflux in women with varicose veins? Phlebology. 2010;25(4):190-5.

(4) Société Française de Phlébologie. Dossier de presse : Semaines d'information et de prévention des maladies veineuses. Avril 2008.

FAITES-LE SAVOIR AUTOUR DE VOUS

Futures mamans ayez le réflexe compression et aidez-nous à faire passer le message à toutes les femmes enceintes !

En savoir plus

Partager cet article :

Facebook Twitter Email

Recevez chaque mois un conseil pour prendre soin de vos jambes pendant toute votre grossesse.

Exigez la qualité,
exigez SIGVARIS !

L’expert mondial de la compression médicale met tout son savoir-faire pour proposer des solutions innovantes et de qualité à chaque femme enceinte. N’attendez plus pour prendre soin de vos jambes !

Tout savoir sur la compression

Appelez-nous au :

0 969 320 966

Du lundi au vendredi 8h30-12h30 et 14h-18h